Votre soeur Hélène
       

       
         
         

Carol-Anne

      Chère Impératrice,

J'aimerais savoir si votre sœur Hélène vous en veut car c'est l'Empereur qui vous a choisie et non elle. A-t-elle trouvé un mari? A-t-elle eu des enfants? Et vous, allez-vous encore visiter la Hongrie et sinon pourquoi? J'espère vous reparler bientôt.

Carol-Anne
         
         

Impératrice Sissi

      Chère âme,

Ma sœur Hélène, que j'aime tant, est tout à fait heureuse sans être impératrice. Elle n'a jamais vraiment voulu l'être. Le mariage qu'elle devait faire était un mariage d'état. Elle n'avait pas grand-chose à dire. Lorsque l'empereur a arrêté son choix sur moi j'aurais volontiers refusé mais ma mère m'a dit cette phrase «on ne dit pas non à un empereur».

Ma sœur s'est mariée avec Maximilien prince de Thurn et Taxis. Le roi de Baviève hésitait à approuver cette union puisque le prince était «moins bien né». J'ai écrit une lettre au roi en faveur de ce mariage. Et il eut lieu en 1858. Ma sœur avait 22 ans. Ce fut un mariage si heureux. Ils ont eu de nombreux enfants. Et leur vie fut si paisible. Par contre, comme si nos vies étaient marquées par je ne sais quelle malédiction, son mari a été retrouvé pendu dans une chambre d'hôtel suite à des placements financiers désastreux. Quel malheur!

Ma sœur a dès lors dédié sa vie à Dieu. Elle est morte en 1890, dans mes bras...

Sissi