Esther Millet
écrit à

   


L'Impératrice Sissi

     
   

Vos amours (2)

    Chère impératrice,

Qu'est-ce que cela vous fait d'être aussi connue? Quand j'étais petite, je regardais toujours les dessins animés (désolée, mais j'ai passé l'âge). Est-ce que ce que racontait le dessin animé vous concernant est vrai?

On ne vous pose jamais de questions à propos de Karl. Qui préférez-vous entre Karl et Frank?

Mes salutations distinguées,

Esther Millet, reine d'Angleterre


Chère Esther,
 
La plupart de mes correspondants ont du mal à se faire à l'idée que je vous écris directement depuis l'année 1898! Le cinéma en est à ses premiers balbutiements, je ne connais que par vos lettres ce qu'on appelle «télévision», «films» ou «dessins animés»!
 
On m'a beaucoup parlé des films tournés à mon sujet, et quelques fois des «dessins animés». Ce que j'ai cru comprendre, c'est que si la trame de fond est exacte (mariage entre Franz et moi alors qu'il était prévu qu'il épouse ma sœur Hélène, béguin de Carl-Ludwig pour moi dans notre jeunesse, voyages en Hongrie, maladie...), bien des choses ont été embellies, édulcorées ou carrément inventées.
 
Carl-Ludwig a sans doute eu un béguin d'adolescent pour sa petite cousine Sissi, mais croyez-moi, il s'en est très vite remis. Pour ma part, ses lettres et ses petits cadeaux m'amusaient, sans plus. Je n'avais que onze ans, voyez-vous, lorsqu'il a commencé à m'écrire avec autant d'assiduité! Lorsque j'ai rencontré Franz à Ischl, notre correspondance s'était beaucoup relâchée, se limitant à des vœux pour la nouvelle année ou pour notre anniversaire. Nous ne nous étions pas vus depuis cinq ans, lors de ce fameux voyage à Ischl! Si cela a de quoi refroidir les ardeurs de n'importe quel adolescent, imaginez celles d'une petite fille...
 
Amicalement,
 
Élisabeth