Kathleen
écrit à

   


L'Impératrice Sissi

     
   

Trouble et admiration

    Mon impératrice,

Je suis tombée par hasard sur ce site et mon coeur s'est arrêté de battre.

Depuis toute petite mes rêves se calquent sur votre personnalité et votre force de caractère. Je vous ai toujours admirée. Je me sens vivre à travers votre histoire, votre parcours. Aujourd'hui, communiquez-vous par channeling?

Au plaisir,

Kathleen



Chère Kathleen,

Le moyen par lequel je communique avec les âmes du futur m'est aussi mystérieux qu'à vous. Je reçois vos lettres, j'y réponds, mais tout passe par ce canal qu'on appelle «Dialogus» et transite par M. Dumontais. Prisonnière de mon XIXe siècle, même si on m'a souvent dit que je ne suis pas de mon temps, je n'ai pas accès aux innovations technologiques de votre époque et vous écris avec une vulgaire plume qui crache un peu et qui fait des pâtés un peu partout sur ma feuille. Mais M. Dumontais m'a certifié que cela n'avait aucune importance, que ce n'est pas ma lettre manuscrite un peu raturée, un peu griffonnée que vous verrez, mais une reproduction dactylographiée, sur un écran. Comme c'est étrange! À mon époque, un écran, c'est une toile sur laquelle on fait jouer des ombres chinoises ou bien des films, comme celui des frères Lumière, qui a été présenté l'an dernier.

Selon le mot d'un auteur de votre époque, je me serais, paraît-il, trompée de siècle comme on se trompe de porte. Mais ces échanges quasi quotidiens avec les âmes du futur, auxquelles j'ai d'ailleurs dédié mes poèmes bien avant d'avoir accès à Dialogus, me permettent de «toucher» un peu à votre siècle, bienfait que bien des gens de mon époque m'envieraient, s'ils le savaient!

Amicalement.

Elisabeth