Isabelle Gries
écrit à

   


L'Impératrice Sissi

     
   

Tant de tristesse

    Pourquoi toujours tant de tristesse depuis votre plus jeune âge?



Sans doute parce que, dès mon plus jeune âge, la fatalité a pris un malin plaisir à s'attacher à mes pas. Que de morts, que de morts dans mon sillage... Je porte malheur, chère âme, et toute personne qui m'approche doit, tôt ou tard, en supporter les conséquences. Mais cela finira bien un jour, et le repos éternel n'en sera que meilleur.

Sincèrement,

Élisabeth