Onapres
écrit à

   


L'Impératrice Sissi

     
   

Quel cœur!

    Comme je t'aime, belle Sissi, tu as un cœur grand comme le ciel. Je te souhaite d'être heureuse. Tu as des beaux enfants qui sont sûrement comme toi. Ton époux est aussi très gentil. J'espère que sa mère ne te fait pas trop de misères.



Quelle gentillesse, chère enfant! Merci beaucoup pour ces bons mots. La mère de Franz ne me fait plus de misères depuis 1872, date de sa mort. Je suis maintenant une vieille dame de 60 ans, triste et malade, et les mots de réconfort des jeunes âmes du futur me réconfortent beaucoup.

Amicalement,

Élisabeth