Feven
écrit à




L'Impératrice Sissi






Merci



Chère Sisi,

Je te remercie d'avoir animé mes jeux d'enfants. Tout le temps je cherchais à t'imiter et, même aujourd'hui, je cherche à agir comme je pense que tu le ferais. Merci d'avoir été mon modèle, Sisi.

Tendrement.

P.-S.: j'espère que tu me répondras.


Chère âme du futur,

Toute ma vie, je n'ai fait que suivre mon cœur. Bien souvent, cela m'a attiré des ennuis, surtout durant les premières années de mon mariage. Mais Dieu m'est témoin que je n'ai jamais fait de mal. Même si les humains m'ont cruellement déçue, j'essaie encore d'aider mon prochain, non pas lors de grandes manifestations bien organisées comme la Croix-Rouge ou des ventes de charité (je laisse cela à la princesse Pauline de Metternich, qui aime tellement montrer qu'elle est meilleure que moi dans ce domaine!) mais plutôt en donnant une pièce à une pauvre femme qui ignore qui je suis, en visitant des hôpitaux sans me faire annoncer, en donnant mon parapluie à une pauvre petite fille rencontrée sous l'averse... J'espère que c'est en cela que je suis un modèle pour vous, chère âme. Demeurez vous-même, restez authentique et ne vous laissez pas enfermer dans le moule des conventions. Je ne garantis pas que vous serez heureuse mais au moins vous aurez bonne conscience, vous n'abdiquerez pas votre personnalité, et vous pourrez peut-être semer un peu de bonheur autour de vous, à défaut d'y goûter vous-même.

Amicalement,

Élisabeth