Marie-Valérie et Gisèle
       

       
         
         

La mouette

      Bonjour Majesté,

Vous qui prédisez la fin de l'empire en affirmant que le vieux tronc pourri se meurt saurez-vous me dire où se rendront Marie-Valérie et Gisèle quand tout sera fini?

la mouette
          
          

Impératrice Sissi


 
Très chère Mouette,

Vous touchez là un des rares points qui me rattache encore au monde des humains: l'avenir de mes enfants et de mes petits enfants. Oui, le vieux tronc pourri se meurt, et mon époux refuse de le voir. Pire, il me somme de me taire lorsque j'aborde le sujet. Il refuse ce qu'il appelle mon pessimisme démoralisant, qui n'est en fait qu'une profonde connaissance de ce qu'est la Fatalité... Dans sa lettre d'adieu à Marie-Valérie, Rodolphe lui conseillait de quitter l'Autriche dès que Franz aura fermé les yeux... Dieu veuille que ce soit le plus tard possible. Sans doute la catastrophe longtemps prédite par ma soeur Hélène est-elle sur le point de se produire, mais j'ignore et je crains ce qu'en seront les conséquences pour ma kedvesem. Les Salvator ont encore des possessions en Toscane, peut-être pourront-ils s'y réfugier.

Quant à Gisèle, comme elle n'habite pas à l'intérieur de l'Empire d'Autriche mais plutôt en Bavière, peut-être le contrecoup sera-t-il moins sévère dans ma petite patrie. Comme vous le voyez, j'en suis réduite aux conjectures. Seuls les gens de votre époque détiennent la réponse à cette angoissante question, et pour ma paix d'esprit, je souhaite vivre mes dernières années sans la connaître.

Amicalement,

Elisabeth