Les photographies
       

       
         
         

La mouette

      Je suis ravi(e) d'apprendre qu'elle a été votre vie. Avez-vous toujours conservé la même longueur de cheveux? Pourquoi avoir renoncé aux photographies passé 40 ans? J'ai tellement à apprendre de vous!

Cordialement,

La Mouette
          
          

Impératrice Sissi


 
Ma chère Mouette, 

De retour de Corfou, je passe ma correspondance accumulée en mon absence et je constate que j'ai de nombreux messages de votre part. J'aime bien les gens qui, comme vous, m'écrivent souvent, cela me permet d'établir un contact plus personnel. 

J'ai cessé de consentir aux photographies après 50 ans (et non après quarante) parce que, après voir été l'une des plus belles femmes d'Europe, mon visage a commencé à se flétrir. Les masques de boue ou de fraises écrasées n'y ont rien changé. Les promenades au grand air, le soleil, le vent, les années et les chagrins ne sont pas passés sur moi sans laisser leurs traces! Ma silhouette n'a pas souffert, j'ai toujours une démarche que l'on qualifie de «juvénile», mais je ne tiens pas à immortaliser mes traits tels qu'ils le sont maintenant. Je veux laisser au monde le souvenir de ma beauté, et non de ma déchéance.

Amicalement,

Élisabeth