Anonyme
écrit à

   


L'Impératrice Sissi

     
   

Le journal de M. Barker

    Bonjour Majesté,

J'ai 21 ans et je viens d'Autriche. J'aimerais lire le journal intime de votre lecteur grec, monsieur Barker. J'aimerais aussi savoir s'il écrivait ce journal en anglais ou en grec. Où pourrais-je le trouver?

Merci pour votre réponse.



Cher monsieur,

Je ne peux malheureusement vous guider dans vos recherches d'un journal de ce cher Barker. La raison en est simple: un journal «intime» est, par définition, intime. Barker ne m'a jamais fait lire ses écrits, j'ignorais même qu'il tenait un journal. Barker s'exprimait indifféremment en anglais ou en grec, il ne serait donc pas surprenant que son journal, s'il en tenait un, soit mi-grec, mi-anglais, au gré de l'inspiration qui a pu le saisir au moment où il écrivait. Je vous souhaite bonne chance dans vos recherches et m'excuse de ne pouvoir vous aider davantage.

Amicalement,

Élisabeth



Merci.

Je dois vous dire que monsieur Constantinos Christomanos était un Grec aussi et on publiait son journal. Alors ce n'est pas un véritable argument. Et c'était aussi un journal intime, comme le livre de la comtesse Sztáray.

Merci pour votre réponse,



Cher monsieur,

Je ne conteste nullement le fait que ces journaux intimes aient pu faire l'objet de publication à votre époque. Seulement, ces personnes ne m'ont pas fait part de leurs écrits de leur vivant. Comme je vous écris, bien vivante, depuis l'année 1898, vous me pardonnerez certainement de ne pas être au courant de tout ce qui pourra se publier après ma mort. Je vous souhaite néanmoins bonne chance dans vos recherches.

Amicalement,

Élisabeth



Merci. Mais je cherche encore ce monsieur qui tient ce journal de M. Barker. C'est très important pour moi, vraiment! Je dois le trouver pour lire ce qu'il écrivait. Je connais le grec moderne et l'anglais. Je sais aussi que ce monsieur vit à Corfou, mais j'ignore où.

Merci pour votre réponse et votre aide,


Cher monsieur,

Je ne peux malheureusement pas vous répondre avec précision. M. Barker ne fait plus partie de mon entourage depuis plusieurs années, et il ne m'a jamais dit s'il tenait un journal intime.

Vous me voyez désolée de ne pouvoir vous aider davantage.

Amicalement,

Elisabeth