Marie-France Giroux
écrit à

   


L'Impératrice Sissi

     
   

Le Grand Jéhovah (2)

    Chère Impératrice Sissi,

Pourquoi vous vous référez à Jéhovah? De quelle religion êtes-vous?

Marie-France



Chère Marie-France,

Ce n'est pas la première fois que l'on me pose cette question. Ma façon de m'adresser à Dieu semble provoquer de l'étonnement. Pourtant, Jéhovah n'est qu'un des nombreux noms de Dieu: Yahwe, Adonaï, Elohim, Jéhovah...

Je crois comprendre qu'à votre époque, il existe un certain regroupement religieux qui se réclame du nom de Jéhovah pour s'identifier. Si c'est le cas, je ne fais pas partie d'un tel regroupement. Je suis tout simplement catholique, j'assiste assez régulièrement à la messe, mais mon catholicisme demeure un peu sceptique. Si je dois vraiment penser comme pense l'Église catholique, alors je dois me dire que mon fils est damné et cela, je ne le peux pas. De plus, tous les malheurs qui ont jalonné ma vie, toutes les guerres que j'ai vues passer depuis mon mariage m'ont persuadée à tout jamais que le Tout-Puissant n'intervient pas dans la vie des Hommes. C'est l'une des raisons pour laquelle je me suis mise à le nommer Jéhovah, le grand Dieu créateur, destructeur, le Dieu jaloux, l'Éternel des armées de l'Ancien Testament bien davantage que le Père, lent à la colère et plein d'amour que nous présente le doux Nazaréen du Nouveau Testament.

Dieu est si grand, mon enfant, comment pourrait-il se préoccuper du misérable moucheron que je suis? Il est trop grand pour être saisi dans son essence, et j'y ai renoncé depuis longtemps. Je ne peux donc que l'adorer, et je veux me prosterner en disant: «Oh Jéhovah! Tu es grand! Tu es le Dieu de la Sagesse! Tu es le Dieu vengeur, et Tu es terrible comme la tempête.»

Puisse le Grand Jéhovah vous prendre sous sa divine protection.

Amicalement,

Élisabeth