La longueur de vos cheveux
       

       
         
         

Léon

      Mon arrière-grand-mère vous admirait. Même après votre décès, elle portait des robes, chapeaux, coiffures... Elle adorait votre chevelure. Elle avait les cheveux presque aussi longs que vous.

On l'appelait, dans son entourage, Sissi, comme vous.

Question: Quelle est votre longueur de cheveux? Et... Savez-vous qu'une actrice vous ressemble beaucoup? Elle s'appelle Arielle Dombasle.
         
         

Impératrice Sissi

      Chère âme,

Ce témoignage de l’admiration de votre aïeule me fait grand plaisir. C’est toujours avec étonnement que je lis le mot «admiration» sous la plume de mes correspondants, puisque présentement, je ne suis guère admirée de mes contemporains, bien au contraire. Ce n’est qu’en Hongrie que je récolte encore quelques témoignages d’affection et de reconnaissance pour mon action passée. Ailleurs, mon passage déclenche de la curiosité, bien entendu, mais que ce soit moi ou le singe savant qui danse au son de l’orgue de barbarie, c’est la même chose. Ce n’est pas de l’amour ni de l’admiration. La Cour de Vienne me voue même un singulier mépris, mépris que je lui rends bien, comme vous devez le deviner.

La longueur de ma chevelure semble être un sujet de curiosité intarissable de la part de vos contemporains. Il ne se passe guère une semaine sans que je reçoive une question à ce sujet. Lorsque j’étais plus jeune, à l’apogée de ma beauté, mes cheveux descendaient jusqu’à mes talons. Aujourd’hui, à près de soixante-et-un an, ils ont perdu un peu de leur luxuriance, mais descendent tout de même environ jusqu’à l’arrière de mes genoux. Mes coiffures sont moins élaborées qu’autrefois, puisque je ne parais plus dans le monde depuis la mort de Rodolphe, mais il faut quand même au moins une heure pour les démêler chaque matin, et presque autant pour les coiffer.

Je n’ai pas le plaisir de connaître Mme Dombasle. Comme il s’agit d’une actrice de votre époque, il m’est impossible de l’avoir vue se produire. Comme vous semblez l’admirer, je lui souhaite néanmoins bon succès.

Amicalement,

Elisabeth