Sabine Masy
écrit à

   


L'Impératrice Sissi

     
   

Heine, les chevaux et la Hongrie

    Madame,

Parlez-moi entre deux voyages (ce que j'aimerais vous accompagner) de votre admiration pour Heinrich Heine, de votre fascination pour les chevaux (je me suis laissée dire que vous étiez une cavalière remarquable) et de la Hongrie.

On m'a dit aussi que vous n'aviez guère d'atomes crochus avec votre belle-fille la princesse Stéphanie de Belgique. Parlez-moi aussi de votre fils Rodolphe. Est-il exact qu'il a été victime d'un assassinat politique et non d'un suicide comme toutes les thèses officielles essaient de le faire croire?

À bientôt Madame et que votre Majesté daigne excuser la brièveté de ma lettre.

Respectueusement,

Sabine