Flore
écrit à

   


L'Impératrice Sissi

     
   

Économe ou dépensière?

    Votre Majesté,

Êtes-vous une impératrice plutôt économe ou dépensière?

Bien à vous,

Flore



Chère Flore,

De nature, je n'ai pas de goûts de luxe. Je mange très peu, je m'habille sans recherche, je ne porte pratiquement pas de bijoux si ce n'est une croix catholique au cou et un collier de perles noires que je conserve pour les grandes occasions. J'ai donné toutes mes robes de couleurs après la mort de mon fils et pratiquement tous mes bijoux.

Toutefois, bien que je me contente de peu, mes goûts sont, par définition, dispendieux. Les chasses à courre étaient très coûteuses, les voyages le sont aussi. Et depuis quelques années, faire des achats pour mes petits-enfants durant mes voyages est devenu un véritable passe-temps en soi! Ma dame d'honneur Marie Festetics sait admirablement marchander, je crois bien que c'est grâce à elle que je ne fais pas encore de prison pour dettes! Alors on peut dire que je suis dépensière, mais j'ai la consolation de me dire que l'argent que je dépense n'est pas celui du peuple. L'héritage qu'a fait François-Joseph, à la mort de son prédécesseur François-Ferdinand, a fait de lui l'un des souverains les plus riches d'Europe. C'est donc sur sa fortune personnelle que François-Joseph a couvert les frais de mes voyages, et non sur les revenus tirés de l'impôt (donc du peuple) qui eux, servent à l'administration du pays et à l'entretien de l'armée. Et je vous assure que je coûte beaucoup moins cher que l'armée!

Amicalement,

Élisabeth