Alice
écrit à

   

Franz Schubert
Franz Schubert

     
   

Votre parcours

   

Bonjour Monsieur Schubert,

Je suis étudiante au collège Emile Zola. Ma professeure de musique nous a demandé de faire un exposé sur vous. C'est pour cela que je vous pose la question suivante: comment êtes-vous devenu musicien?

Merci d'avance


Chère Alice,

Deux choses m'étonnent grandement dans votre courte lettre: que votre professeure de musique vous demande de réaliser un travail de recherche sur ma personne est la première. La seconde est la question que vous me posez, qui me semble d'ailleurs pouvoir se comprendre de diverses façons. Toute ma famille a reçu une éducation musicale comme cela est bien courant dans les familles viennoises, et la mienne peut-être davantage encore car mon père était instituteur.
Si vous me demandez comment j'en suis venu à apprendre et faire de la musique, la réponse est donc que ce fut pour moi aussi naturel et évident que de lire, de courir, de parler. Si vous me demandez plutôt comment m'est venu mon goût pour la musique, cela, je ne saurais vous l'expliquer, tout comme il serait pratiquement impossible d'expliquer un amour éperdu pour une personne.
Enfin, si par «devenir musicien», vous entendez le moment où l'on se délaisse de toute autre activité pour ne se consacrer qu'au service de la musique, comme je l'ai fait moi-même en délaissant le métier d'instituteur que j'avais débuté avec mon père, alors je crains que ces considérations pratiques ne vous intéressent que moyennement. Elles ne feront que peindre une vie de misère, voire de vagabondage. J'ai cependant la certitude que ces vicissitudes de la vie ne sont rien au regard des bonheurs que m'a apportés la musique que je joue ou que je compose.

Par ailleurs, je ne suis pas sûr que l'on «devienne» musicien à partir du moment où l'on en fait, ou que l'on tente d'en faire, un métier. Je pense que l'on «est» musicien, et, je dirais même que tout un chacun est, à sa façon, musicien, que tout un chacun a, en lui, une dimension musicale qu'il peut choisir ou non d'explorer. La musique fait partie de la vie, tout comme l'air que l'on respire, ne pensez-vous pas?

Bien à vous,

Franz Schubert