John
écrit à

   

Franz Schubert
Franz Schubert

     
   

L'«Ave Maria»

   

Bonjour,

Je m'appelle John et j'ai un petit faible pour la musique classique et surtout pour tes musiques, en particulier l'«Ave Maria», qui me touche beaucoup. Quand je l'écoute, ça me rappelle des bons ou des mauvais souvenirs. J'adore cette musique.

La dernière fois que je l'ai écoutée, c'était lors de l'enterrement de mon grand-papa qui a eu un accident avec sa voiture, une Citroën traction avant. Mon grand-père avait aussi des vieilles américaines. J'ai aimé les voitures anciennes, surtout les Citroën. Mais bon! quand on était gosses, nos parents nous disaient toujours de faire attention. Mais on ne veut rien écouter, on meurt. C'est tout le temps quelqu'un de bien qui s'en va.

Sinon, tu as composé de magnifiques musiques comme l'«Ave Maria». Qu'on puisse entendre encore longtemps tes musiques me rassure!

John


Cher John,


Même si plusieurs détails dans votre lettre me sont tout à fait mystérieux, voire incompréhensibles (je ne sais ce que vous entendez par «Citroën traction avant» ou «vieilles américaines»), j'ai pu ressentir une émotion sincère et triste en vous lisant, et cela me touche que ma musique ait pu vous être un réconfort dans des moments difficiles. C'est pour moi un compliment inestimable. Malheureusement, je n'ai pu identifier avec précision la composition dont vous me parlez et qui accompagna la cérémonie d'enterrement de votre défunt grand-père. Il s'agit peut-être du lied «Ellens dritter Gesang» qui est un hymne à la Vierge, et dont chaque strophe commence par «Ave Maria». Il eut un beau succès il y a quelques années, lorsque je le présentai à mes amis. Il y a en effet quelque chose de poignant dans cette mélodie, et bien qu'il ne s'agisse pas d'une musique religieuse à proprement parler, j'y ai mis toute la dévotion et la foi qui emplissent mon cœur.

Ce lied est tiré -vous le savez peut-être- d'un chef-d'œuvre poétique de Walter Scott, «La dame du lac», traduit ici en allemand. Dans ce lied, Ellen, la dame du lac, s'est réfugiée dans une grotte pour fuir la vengeance du roi, et adresse à la Vierge Marie une prière pour qu'elle la protège et la secoure.

Puisse cet hymne nous aider nous aussi à traverser les tourments de la vie.


Amicalement,

Franz Schubert