Rohan
écrit à

   

Franz Schubert
Franz Schubert

     
   

La truite (2)

   

Cher monsieur Schubert,

Quand je vous ai connu, j'avais quinze ans; c'était en écoutant votre œuvre musicale «La truite». Pourquoi n'est-elle plus au goût du jour? Les grands musiciens de notre époque l'auraient-elle oubliée?


Cher Rohan,


Je suis déjà suffisamment étonné de voir que mon nom et certaines de mes compositions soient parvenus jusqu'à vous; je ne vais tout de même pas me plaindre d'en voir certaines délaissées! Même si «La truite» (mais parlez-vous du lied ou du quintette composé à partir de lui?) est un thème qui me tient à cœur.... Le lied a eu un certain succès auprès de mes amis. Je ne saurais expliquer les raisons qui font qu'en votre temps, ma chère «Forelle» ne soit plus au «menu» (pardonnez-moi ce mauvais jeu de mots) de vos concerts.

Peut-être est-ce l'apparente badinerie du sujet, ainsi que la musique enjouée (du moins dans un premier temps, et cela dépend encore des versions, qu'il me faudrait retrouver...) qui pourraient laisser penser à une musique légère, sans profondeur, un divertissement stérile en somme? Derrière l'humour évident, ce lied a pourtant pour moi une dimension bien plus tragique et contient bien des sentiments humains, des peines mêlées d'une fragile insouciance, et le lied serait vraiment stupide s'il ne s'agissait que de l'histoire d'une pêche au poisson. J'ose espérer que ce n'est pas ainsi que vos contemporains le comprennent et qu'ils devinent du moins une seconde lecture. La dernière strophe pourrait faire penser qu'il ne s'agit ici que d'amour et de frivolité. Il faut aller plus loin et saisir, au sein de ce fleuve qui coule comme le temps et de cette nature insaisissable, le chemin de nos propres destinées, de nos vies guettées par la mort, comme ce petit poisson guilleret par le pêcheur roué. Mais si, là où vous êtes, personne ne ressent, même un tout petit peu, un petit frisson, une angoisse furtive, ou au moins un sentiment d'étrangeté et de noirceur près de la fin du lied (quand la truite est attrapée), c'est qu'il n'a probablement pas atteint son but, ne pouvant chez vous susciter d'émotion véritable, et ne mériterait que d'être oublié.

Vous pouvez me dire votre sentiment à ce sujet, et je vous lirais avec plaisir.

Bien à vous,

Franz Schubert.