Tchoupi
écrit à

   

Franz Schubert
Franz Schubert

     
   

La truite

   


Mon cher,

Ma prof de musique est fan de vous. Elle a même mis des tableaux vous représentant dans la classe et, quand elle parle de vous, elle dit «Schuschu»! Que pensez-vous de ces personnes pour qui vous êtes une icône?

Mais je ne suis pas là pour vous parler d'elle, mais de «La Truite». J'étais en CE2 quand je l'ai apprise. Je ne voyais à l'époque pas bien le rapport avec une mouche. Toujours est-il que je me pose aujourd'hui une question: qu'est-ce qui peut bien pousser quelqu'un à écrire une chanson sur la pêche à la truite?

Vous remerciant d'avance pour la réponse, bye.



Eh bien, quelle amusante et étrange lettre je reçois de vous, monsieur (ou madame?)!

Tout à fait honnêtement, je ne pense être l'«icône» de personne, car je n'en ai ni l'apparence agréable ni la célébrité. Et quand bien même le serais-je dans votre monde... Ce sont là de bien frivoles préoccupations. Je ne compose pas pour qu'une «image» de moi traverse l'espace et le temps. Et si cela arrive, par quelque hasard ou quelque tournant de la destinée, cette image reste une image; ce n'est toujours, en quelque sorte, que la surface de moi-même. Et ce n'est pas cela qui se trouve dans ma musique. Ma musique est ce qui vient des profondeurs, des tréfonds de moi-même. C'est mon langage intime et souterrain que j'essaie de livrer au monde...

Même dans ce charmant lied «Die Forelle» («La Truite») que vous n'êtes pas le premier (la première?) à me mentionner! Eh oui, même dans ce lied, que j'ai écrit il y a bien longtemps maintenant, et qui fut bien apprécié d'ailleurs autour de moi... On peut le voir de prime abord comme une petite chanson guillerette, légère. Mais pas autant qu'on le croit, non, pas autant qu'on le croit. Il s'agit tout de même, au final, d'une tragédie... Puisque la truite est capturée. Cela vous semblera peut-être bien anodin, mais il ne s'agit pas que de ce simple poisson: essayez de voir ce que ce poisson peut symboliser, ce que cet hymne un peu champêtre peut cacher de métaphores. J'entends dans ma tête la dernière strophe du lied, et, oui, je vous le confirme: il y a bien du sentiment dans ce petit lied. Dans le cas contraire, je ne l'aurais pas réutilisé pour composer par la suite un quintette, ne pensez-vous pas? Il ne s'agit donc pas précisément d'une chanson sur la pêche à la truite, comme vous le dîtes non sans caricature. Et pour répondre à vos autres questions: je n'ai bien sûr pas écrit moi-même le texte de «La Truite», puisqu'il s'agit d'un poème de mon ami Schobart et je ne vois pas non plus de rapport à une quelconque mouche. Il n'y a aucune mouche dans le texte de ce lied. Peut-être le connaissez-vous dans une version (ou une langue?) différente. Je ne serais pas étonné qu'un autre compositeur se fût emparé de ce thème agréable à l'écoute.

Sachez aussi pour finir qu'étant dans l'incapacité de comprendre certains de vos termes, je les ai tout simplement ignorés dans ma réponse («CE2»? «Bye»?).

Vous transmettrez enfin mes amitiés à votre professeur de musique, de la part de «Schuschu»!

Bien à vous,

Franz Schubert.