Floriane
écrit à

   

Franz Schubert
Franz Schubert

     
   

Besoin de parler

   

Bonjour, (ou bonsoir je ne sais pas. C'est embêtant quand on écrit une lettre...)

Je ne sais pas si ce message vous intéressera mais je vous l'écris quand même. Vous êtes une personne que j'apprécie beaucoup et c'est pour cela que c'est à vous que je m'adresse. Mon copain habite si loin et ma maladie empire tellement que je ne sais pas si je tiendrai encore très longtemps... La tristesse d'être loin de la personne qu'on aime, vous la connaissez, vous? Ce sentiment d'avoir été abandonné...?


Chère Floriane,

Que de tristesse, en effet, dans votre lettre! Je suis trop loin et trop peu familier de votre vie pour pouvoir, il me semble, vous aider vraiment... J'ai connu moi-même tant de moments tragiques, dans lesquels j'ai senti que toutes les forces m'abandonnaient. Ce qui m'a permis de supporter ce poids parfois insoutenable de l'existence: mon amour inconsidéré de la musique et le soutien de mes amis.

Tandis que je vous écris, je lutte contre un mal sourd et profond qui semble me tuer à petit feu. Mais cette vie, si âpre parfois, si douloureuse, je souhaite cependant qu'elle se prolonge, encore un peu...

Bien à vous,

Franz Schubert