Vos relations avec Camille Desmoulins
       

       
         
         

Josée

      Bonjour Citoyen Robespierre,

J'aimerais, si vous en avez le temps, que vous me parliez de vos 
relations avec Camille Desmoulins, d'avant et de pendant la Révolution.

Bien à vous,

Josée
         
         

Robespierre

      Citoyenne,

Au collège, Desmoulins était mon camarade. Entre 1781 et 1789, je l'ai perdu de vue. En 1789, on s'est retrouvé dans le même camp des défenseurs de la liberté, et en bien bons amis. Si bons que précisément le 29 décembre 1790 j'ai servi de témoin de mariage à mademoiselle Duplessis, qui est devenue ce jour madame Desmoulins. Quant à Desmoulins, malgré ses étourderies et ses écarts incessants, je trouvais encore en lui un allié politique. Au temps de la Convention, il est entré définitivement dans le sillage de Danton et des siens. Enfant terrible et gâté de la Révolution, Desmoulins finit par être un traître et mon ennemi. Voilà toute l'histoire de nos relations. 

Salut et fraternité,

Maximilien Robespierre