S. A. R. Marie Antoinette Josèphe Jeanne de Habsbourg-Lorraine, archiduchesse d'Autriche, princesse de Bohème et de Hongrie
écrit à

   


Maximilien de Robespierre

     
   

Remise niveau d'une guillotine

   

Bonjour cher monsieur,

Je ne sais si vous me reconnaissez, mais c'est moi, Marie Antoinette d'Autriche. Je vous écris pour vous dire que je suis scandalisée et choquée de ce qu'est devenu le royaume par votre faute. J'espère que vous éprouverez un jour quelque penchant de repentir. En attendant, j'attends l'heure où nous nous expliquerons face à face.

Que Dieu ait votre âme bien entachée déjà sur vos jeunes années!

Marie Antoinette d'Autriche



Mademoiselle,

Je continue de vous appeler ainsi, car dans votre précédent message vous disiez de vous (je cite): «je suis noble, je ne suis par riche du tout loin de là, je vais a l'école pour devenir une sorte de gouvernante pour enfants, et je suis franco-espagnole».

Je pense que ceci est plus proche de la vérité: en France, n’est pas Marie-Antoinette qui veut… Cette constatation me dispense de répondre aux sermons d’une prétendue ex-reine. Mais, quand bien même vous étiez la vraie, sans vouloir être désagréable, je doute que j’aie eu plus de choses à vous dire.

Vive la République!

Maximilien Robespierre