Regard sur le monde
       

       
         
         

Philippe Joubert

      Citoyen, toi qui jadis a transformé ta vie en un engagement pour un monde meilleur, quel est ton analyse sur l'état de santé de notre démocratie et de la société française contemporaine? Cela correspond-t-il à l'idéal que tu défendais?

Bien à toi
         
         

Robespierre

      Citoyen,

Je crains que la tâche de juger la société française contemporaine d'aussi loin que je viens, ne s'avère trop difficile; de plus, qu'elle ne m'appartient assurément pas. Aucune génération ne peut imposer ses vues à la suivante et loin de moi l'idée d'enfermer la démocratie française dans le lit de Procuste de mes propres idéaux, ou même des idées générales de mon temps.

Les préjugés d'une époque sont périssables. Les principes naturels de la raison sont éternels, car gravés dans tous les coeurs, les droits naturels de l'homme sont inaliénables, car entendus par toutes les consciences. Je ne connais, citoyen, qu'un moyen simple que je juge seul convenable d'approcher l'état de la démocratie dans notre pays. Nul besoin pour cela de demander mon avis car ce sera le même que rendra tout citoyen honnête et amoureux de la démocratie. Reprends la Déclaration des droits de l'homme article par article, et demande-toi si le peuple est libre et non opprimé, protégé dans sa liberté contre les abus de ceux qui gouvernent, si aucun de ces abus ne reste jamais impuni, si le gouvernement est subordonné à la volonté du peuple souverain et garantit à tout citoyen la pleine jouissance de ses droits, l'assistance publique, l'accès à l'éducation, si l'égalité de tous devant la loi et par la nature est universellement respectée? Si ces maximes sont présentes dans la société, alors je peux espérer ne pas avoir lutté en vain ma vie durant. Sinon, il est tôt encore de déposer les armes.

Avec ma sincère estime, citoyen,
Maximilien Robespierre