Athéna
écrit à

   


Maximilien de Robespierre

     
   

Mes respects

    Mes respects à vous, Maximilien de Robespierre,

Je n'ai pas de question à vous poser. C'est juste que quand j'ai vu votre nom dans Dialogus, j'ai tout de suite pensé à ma meilleure amie. En effet, elle désire devenir historienne et a une profonde passion pour la Révolution Française et surtout, elle connaît tout de vous et vous adore énormément. Il ne faut surtout pas se tromper dans votre biographie ou elle en fait toute une scène.

Je vous écris donc à son nom, en témoignant de son profond respect et de son amour, peut-on dire, pour votre personne.

J'ajoute cependant aussi qu'elle connaît beaucoup l'histoire de la Vendée, et elle est contradictoire car elle aime aussi énormément un eutre personnage de la Révolution qui lui était Royaliste : François Athanase Charrette de la Contrie.

Je vous remercie de votre attention,

cordialement,

Athéna.



Citoyenne, je vous salue,

Je vous remercie de transmette à votre amie mes encouragements et mes voeux de réussite dans son avancement sur le chemin du savoir historique.

Dites-lui aussi, je vous prie, que je suis sincèrement touché par son attitude, mais que je préfère qu'elle mette son zèle scientifique et toutes ses connaissances au service de la Révolution plutôt que de s'occuper de ma modeste personne. Ceci lui permettra, pour l'avenir, d'être plus parcimonieuse dans ses admirations et de ne point les prodiguer aux ennemis de la République; d'autre part, certainement, plus on versera de la lumière sur l'étude de notre passé, moins des personnages pareils auront la chance de susciter de l'admiration.

Je reste votre dévoué concitoyen,

Maximilien Robespierre