Angélique
écrit à

   


Maximilien de Robespierre

     
   

Marat

   

Bonsoir citoyen,

Je me suis enfin décidée à vous écrire après plusieurs temps d’hésitation. La raison qui m'a avant tout poussée à vous écrire est mon admiration et c'est du haut de mes quinze ans que j'essaie de vous défendre contre les légendes thermidoriennes qui noircissent votre mémoire et qui se développe à travers l'éducation nationale.

Et ma seconde raison vient de deux questions qui me tourmentes. Que pensez-vous du citoyen Marat? Que vous êtes-vous dit lors de votre rencontre? Il y a plusieurs versions sur les propos de votre rencontre: j'aurais aimé avoir la bonne.

En espérant ne pas user de votre temps libre pour ma réponse, salutation à vous, citoyen!

Vive la République!

Angélique


Chère Citoyenne,
 
Aucun doute n’est permis: le citoyen Marat est un vrai patriote et un révolutionnaire sincèrement dévoué à la cause du peuple et de ses droits. Malheureusement, les persécutions cruelles dont il a été si longtemps et si injustement victime, avaient bien endurci son cœur. Il n’hésite pas à appeler les pires atrocités sur les têtes des ennemis du peuple et aussi compréhensible que puisse être sa haine, cette façon odieuse de parler nuit bien davantage à la cause de la révolution qu’elle ne l’aide. C’est exactement cela que je lui ai dit sans détour, lors de notre rencontre.
 
Vive la République!
 
Maximilien Robespierre