L'appel à la section des Piques
       

       
         
         

Cassius

      Éminent citoyen,

Il est une question que je me pose, anecdotique sans doute, mais qui n'est pas dénuée d'intérêt pour ceux qui, comme moi, sont fascinés par ta vie et ton oeuvre. Au musée historique de la ville de Paris, le musée Carnavalet, se trouve une très curieuse pièce autographe, un appel à la section des Piques lancé dans la nuit fatale du 9 thermidor. On repère parmi les signatures un «Ro» (ou «Rob») pouvant évoquer ta signature non-achevée tandis que l'on distingue encore de nos jours une tache rougeâtre sur ce document.

À partir de ces éléments, Jules Michelet a affirmé que tu étais en train de signer cet appel au moment où les troupes des Comités sont entrées dans la salle et que la tache rouge provenait de ton sang répandu du fait de la blessure subie.

D'autres historiens ont par la suite contesté cette version.

En m'excusant de t'obliger à revenir à ces dramatiques événements qui provoquèrent la mort de tes amis les plus proches, pourrais-tu m'éclairer sur cette question?
         
         

Robespierre

      Citoyen,

Ton récit est surprenant. Si j'avais su que vous alliez conserver précieusement ce morceau de papier j'aurais pris plus de soin pour le signer! 

C'est toutefois étrange que ma signature soit restée inachevée. Cela m'étonne surtout qu'il ne devait y avoir rien d'extraordinaire dans cette lettre. Lorsque j'ai rejoint le comité exécutif à l'Hôtel de ville, ils écrivaient des tas d'appels aux sections, de proclamations et de je ne sais quoi encore. À leur demande, j'ai signé quelques messages, des simples avertissements aux bons patriotes de Paris. Ça aurait été logique que je signe ce billet pour la section des Piques, car c'est la mienne, mais je n'arrive pas après tout ce temps à m'en souvenir. Pourquoi fichtre ai-je arrêté d'écrire?

Je peux te garantir que cela ne s'était point passé au moment de l'attaque. Cette tache rougeâtre dont tu parles n'est donc pas du sang, en tout cas, ce n'est guère mon sang.

Ah, ça me revient maintenant - j'étais en train de signer l'appel lorsque j'ai vu Antoine arriver. Alors je me suis précipité pour l'accueillir, tandis qu'on a dû envoyer la missive telle quelle.

En espérant t'avoir éclairé,

Salut et fraternité,

Maximilien Robespierre