Flore
écrit à

   


Maximilien de Robespierre

     
   

La femme de Danton

    Monsieur,

Pourquoi Lucile Desmoulins et la femme d'Hébert furent-elles arrêtées?

Comment se fait-il que la femme de Danton ne fut pas arrêtée, elle aussi?

Respectueusement,

Flore



Madame,

Comme vous vous en doutez, on arrête une personne lorsque de graves doutes pèsent sur son innocence et une accusation est formulée à son encontre. La femme Hébert fut soupçonnée d'avoir trempé avec son mari dans la conspiration ourdie par l'étranger, et Lucile Desmoulins fut arrêtée sur l'accusation d'avoir tenté de provoquer un mouvement contre le tribunal révolutionnaire et de faire évader les détenus des prisons. Je le sais parce que les deux affaires furent portées devant la Convention et ses comités de salut public et de sûreté générale. Sinon, je vous avise que je ne suis point en état de connaître les raisons de chaque arrestation; il y a les autorités compétentes pour cela. Le comité de sûreté générale a la surveillance de la police; vous pouvez aussi vous rapprocher du tribunal révolutionnaire, pour vous renseigner sur les griefs reprochés aux arrêtés.

Quant à la femme Danton, si elle était restée en liberté, cela signifie qu'aucune accusation n'avait été portée contre elle.

Salut et fraternité,

Maximilien Robespierre