Ricardo
écrit à

   


Maximilien de Robespierre

     
   

La dictature et la révolution

    Cher Robespierre,

Je voudrais savoir comment je pourrais légitimer la mise en place d'un système dictatorial, une fois la révolution entamée. Le monde moderne est hanté par l'histoire du deuxième monde, or, la dictature est nécessaire pour achever le projet révolutionnaire. Je sais, je sais, en votre temps, la question de la lutte des classes ne se posait pas, mis à part pour Babeuf. Bref, éclairez ma bougie, je vous prie.

Cordialement,

Ricardo

Citoyen,

Je ne sais guère qui vous a soufflé l’idée que la dictature doit venir parachever l’œuvre révolutionnaire… Pour ma part, je n’ai jamais rien entendu de plus insensé et de plus horrible. Instaurer une dictature, c’est fouler aux pieds tous les principes de la révolution, de l’égalité, de la liberté et de la justice. C’est vouloir écraser les droits de l’humanité! Rien ne pourra jamais la légitimer, ne vous faites aucune illusion. Tout homme libre ne peut qu’abhorrer le despotisme; celui qui en rêve ou qui le prépare, n’est ni libre ni révolutionnaire.

La liberté ou la mort!

Maximilien Robespierre