Edgar Auguste

écrit à

   


Maximilien de Robespierre

     
   

Incompréhension totale

   

Cher Robespierre,

Oui à la Révolution, car elle est salvatrice pour tout un peuple, mais alors je dis non et non au totalitarisme qui finit par tuer l'idéal révolutionnaire. Quelle réponse convaincante pourrais-tu m'apporter à cette grosse interrogation qui m'assaille depuis que j'ai rencontré ton histoire, ta belle histoire?


Citoyen,

Excuse mon ignorance, mais dis-moi d’abord ce que tu entends par «totalitarisme».