Ophélie
écrit à

   


Maximilien de Robespierre

     
   

Courage citoyen

    Avec le danger perpétuel des armées contre-révolutionnaires, les veillées angoissées passées au chevet de la patrie malade, l'angoisse de savoir quel ami te trahira le premier, comment fais-tu, Maximilien, pour garder foi et espérance en ta cause ?

Citoyen je te souhaite le courage de pouvoir supporter ces adversités.

Ophélie

Chère Citoyenne,

Certes, les trahisons et les lâchetés sont impossibles à ignorer, et la raison aurait pu me faire douter de la cause de la Révolution, mais jamais mon cœur! Les principes éternels de la justice, de l’égalité, de la liberté, de la morale que la République avait proclamés, sont inscrits dans chaque cœur, et tant qu’on entend la voie de sa conscience, la Révolution reste avec nous.

Je te remercie bien pour ton soutien. Avec mes hommages sincères,

Maximilien Robespierre