Marie-Agnès
écrit à

   


Maximilien de Robespierre

     
   

Commentaire

    Maximilien,

Je ne trouve pas une raison pour vous montrer du respect. Je pense que vous avez perdu la tête, avec tout ce pouvoir que vous avez eu. Vous êtes cruel!… Vous méritez la guillotine, mais pas la reine Marie-Antoinette. J’aimerais que vous argumentiez.

Marie-Agnès

Mademoiselle,

Il est généralement admis que c’est à l’accusation de produire les preuves à charge. Relisez-vous, je vous prie, et dites-moi donc qui de nous deux devrait argumenter.

Maximilien Robespierre