Mademoiselle Aurélie Marie Antoinette Josèphe Jeanne de Brugeat-Lorraine, dauphine du Montet
écrit à

   


Maximilien de Robespierre

     
   

Ce que vous êtes

   

Bonjour monsieur,

J'aurais quelques questions à vous poser par pure curiosité.

Êtes-vous noble ou pas?

Est-il vrai que vous étiez orphelin et que vous aviez deux sœurs et un frère?

Est-ce vrai que vous avez un jour été désigné pour dire un compliment à l'ancien roi Louis XVI?

Avez-vous fait des études de droit?

Pourquoi donc avez-vous laissé mourir le petit dauphin Louis Charles et avez-vous laissé dans l'oubli sa sœur?

On dit que vous avez songé à épouser madame Élisabeth: pourquoi ne l'avez-vous pas fait? Vous ne l'aimiez pas? Pourquoi l'avez-vous fait exécuter; elle était gentille et se préoccupait des pauvres, des malades et des orphelins; en somme, elle n'embêtait personne et ne souhaitait rien de mal?

Vous êtes-vous marié?

Vous considérez-vous comme monstrueux ou plutôt comme une personne qui fait ce qu'il peut pour la France?

A-t-on déjà tenté de vous menacer ou de vous tuer?

Êtes-vous croyant?

Pour finir, je vous demanderais ceci: si j'étais à votre époque (même si c'est impossible) et si vous voyiez par mon nom que je suis noble, mais que je n'ai que seize ans et demi, que je ne suis pas riche du tout, loin de là, que je vais à l'école pour devenir une sorte de gouvernante pour enfant, que je suis franco-espagnole et croyante (chrétienne protestante), me feriez-vous exécuter parce que je serais noble et croyante?



Mademoiselle,

J’espère que vous ne me tiendrez pas rigueur d’avoir pris la liberté de vous appeler ainsi et de me dispenser de réciter tous vos prénoms, tant ils sont nombreux.

Je réponds à votre enquête dans l’ordre des questions: - Non - Oui - Oui - Oui - Je ne suis nullement désigné tuteur des enfants prénommés, qui sont par ailleurs bien vivants. - Sans commentaires - Idem - Non - Le second - Oui - Oui - Enfin, non pour la dernière question, car je n’ai nul pouvoir de faire exécuter qui que ce soit, et que personne n’a cure que vous soyez noble et croyante.

Vive la République!

Maximilien Robespierre