Anonyme
écrit à

   


Maximilien de Robespierre

     
   

À propos de Fouché

    Citoyen,

Je ne connais que très peu ta vie, si ce n'est l'image que tu as laissée dans l'histoire de France. Je n'ai pas encore eu le temps de lire l'ensemble des questions/réponses qui t'ont été adressées, je te demande donc de m'excuser par avance si le sujet a précédemment été abordé.

Voilà, j'ai lu avec beaucoup d'intérêt une biographie de Fouché écrite par S. Zweig dans laquelle il explique que tu aurais sérieusement envisagé sa mort. À ce moment, la seule possibilité pour lui d'échapper à la guillotine est que ta chute précède la sienne. Selon Zweig, ta décapitation serait donc principalement due au génie de Fouché. J'aime beaucoup cette machiavélique explication de ta disgrâce mais j'avoue avoir un gros doute et ce malgré toute l'admiration que j'ai pour cet auteur. Pourrais-tu me donner ton opinion?

PS: Il est très possible que cette question soit traitée dans de nombreux écrits te concernant. Si c'est le cas, pardonne ma méconnaissance des oeuvres écrites à ton sujet.



Citoyen,

J'ignore qui se cache derrière le titre du «duc d'Otrante»; veux-tu dire que ce serait Fouché, par une raison inconnue? Si l'individu Fouché possède un quelconque génie, c'est assurément celui de l'intrigue, et c'est certainement son seul talent. Il n'a rien d'autre, ni courage ni vertu, mais assez de lâcheté et de scélératesse pour couvrir ses crimes par toutes sortes d'intrigues et d'insinuations séditieuses. S'il se tait au moment où il faut parler franchement, il est suspect, s'il n'ose affronter les regards droits de ses concitoyens, c'est certainement par crainte que l'on ne lise dans ses yeux si perfidement cachés, la vraie nature de son âme.

Malgré le mépris que je nourris à son égard, il n'est pas acceptable de représenter qu'une vengeance ou un ressentiment personnel puissent se mêler à la lutte que je mène contre cet individu, comme si j'avais engagé contre lui une sorte de duel à mort où je chercherais à l'atteindre avant qu'il ne m'atteigne. Rien n'est plus loin de moi, et la vérité est tout autre.

Je le dénonce moins pour ses crimes passés que pour ceux qu'il se prépare à commettre. Il est évident qu'il existe un complot dans la République, tramé par la ligue de toutes les cliques. Elle veut anéantir tous les défenseurs de la Patrie en instaurant le système odieux qui tend à soustraire l'aristocratie de la justice nationale et à perdre la Patrie en perdant tous les patriotes. Je suis persuadé que Fouché est l'auteur de ce complot que la République doit déjouer. Si elle ne parvient à écraser les conspirateurs, peu importe que je succombe, mais la République sera perdue car les brigands dont les mains sont pleines de sang et de rapines, triompheront! Quant à Fouché, je doute que ses services rendus soient récompensés par les vainqueurs: une fois victorieuse, la ligue des contre-révolutionnaires le fera traquer comme un complice inutile.

Telle est mon opinion, et la ligne de conduite que tout patriote honnête doit adopter à l'égard de ce vil et méprisable menteur.

La République ou la mort,

Maximilien Robespierre