Retour en page d'accueil de
          Dialogus

Constance
écrit à

Arthur Rimbaud


Votre avis sur mon poème


   

Cher Monsieur Rimbaud,

Je suis bien contente de vous écrire. Je n'adore pas particulièrement la poésie mais il y a des poèmes que j'ai bien aimés. Il y a cinq ans (j'en ai seize à présent), ma classe a participé à un concours de poésie dont le thème était la solidarité. Mon poème faisait partie des finalistes. C'était un acrostiche faisant apparaître le verbe «parler». Le voici:

Phrase qu'on échange
Amitié qu'on partage
Rire qui nous réjouit
Lien qui nous unit
Écoute les mots
Raconter la solidarité

J'aimerais connaître votre avis. Est-il bien ou nul?

Constance


Chère Mademoiselle,

Les acrostiches sont un exercice compliqué, dans la mesure où vous n'êtes pas libre d'agencer les mots comme vous le voulez. Votre poème est loin d'être «nul», mais pour ma part, j'aime mieux les vers plus longs et moins simples. Je suis bien persuadé qu'en vous entraînant un peu, vous arriveriez à améliorer votre texte. Je vous remercie en tout cas de n'avoir pas cédé à la facilité en déstructurant complètement les phrases pour coller au mot en acrostiche, trop de gens le font et c'est abominable!

Bien à vous,

Rimbaud

************************Fin de
        page************************