Retour en page d'accueil de Dialogus

Ibrahim
écrit à

Arthur Rimbaud


Un titre


   


Cher Arthur Rimbaud,

J’ai écrit un poème à peu près comme le vôtre (Enfance), j’aimerais vous le réciter:

Il y a un petit de maternelle derrière un arbre qui se cache du soleil.
Il y a un dortoir rempli de constellations d’étoiles.
Il y a des petites filles qui jouent à la marelle.
Il y a dans la cour de vieux pneus usés, cachés derrière un voile.
Il y a deux clans tels ceux de la guerre des boutons.
Il y a des enfants qui s’émerveillent.
Il y a des grosses sucettes et plein d’autres bonbons.
Il y a toutes ces merveilles dans cette petite maternelle.

Merci de l’avoir lu. Je vous prie d’agréer, monsieur Rimbaud, mes salutations poétiques.

Ibrahim

P.-S. Pouvez-vous trouver un titre à mon poème, SVP?


Cher monsieur,

J’aime beaucoup votre poème qui est plein de sensibilité. Choisir un titre est très personnel, néanmoins je vous suggère École, Éveil ou, moins prosaïque, Merveilles.

Bien à vous,

Rimbaud

************************Fin de page************************