Toi et ta famille
       

       
         
         

Lætitia

      Bonjour mon très cher Arthur,

J'espère que tout va bien pour toi,

Je souhaitais te contacter afin de discuter d'un sujet obscur: de ta famille. En fait de la famille en général, tu as été quelqu'un de très solitaire toute ta vie durant, tes relations avec ta mère, étaient plutôt... difficiles. J'aimerais savoir si tu n'as pas eu de regret de ne pas avoir eu ta propre famille? et pour toi qu'est-ce que cela représente?

On a souvent entendu parler de ta soeur, Isabelle qui est restée à ton chevet ainsi que de Vitalie qui est décédée très jeune. Mais très peu de tes frères ou même de tes sentiments envers ton père qui vous avait abandonnés.

Je te remercie de ta réponse et comprendrai très bien qu'elle te gêne car elle est très personnelle. Mais j'avais besoin de t'en parler car pour moi la famille est une notion que beaucoup de gens ont perdue aujourd'hui notamment mes parents.

Je t'aime beaucoup,

Lætitia

 

        
          

Arthur Rimbaud


 
Chère Lætitia,

Le seul regret que j'ai vraiment, c'est de n'avoir pas eu le temps de fonder ma propre famille, et d'avoir eu au moins un fils à élever à mon idée. J'aurais voulu mettre le maximum de chances de son côté pour lui permettre de réussir là où j'ai échoué.

Je n'ai rien à dire au sujet de mon père, ni au sujet de Frédéric. Absolument rien. Quant à ma mère, je la remercie pour sa très grande patience, je n'ai pas toujours été un fils très facile. Ma soeur Vitalie nous a quitté trop prématurément. La vie est injuste et la maladie atroce. Il m'est pénible d'évoquer tout cela. Je pense surtout à ma soeur Isabelle, à son dévouement et à sa présence réconfortante à mes côtés pendant mes derniers moments. 

J'ai manqué de temps, de quelques années supplémentaires pour essayer de faire de ma vie autre chose qu'une terre aride et desséchée. Mais peut-être est-ce mieux ainsi.

Je vous salue sincèrement.

Rimbaud