Retour en page d'accueil de Dialogus

Ayoub et Arthur
écrit à

Arthur Rimbaud


«The» poète de la littérature française


   

Salut Arthur Rimbaud,

Nous espérons que tout va bien pour toi du côté de Charleville.

Tu es un grand poète, on parle beaucoup de toi parce que tu es très célèbre. L'année dernière, avec notre prof de français (qui t'adore), on a beaucoup parlé de toi, ça fait qu'on connaît plein de choses sur toi. Mais pas tout, bien sûr! On sait que tu étais un brillant élève (pas autant que nous, bien sûr!) mais un peu trop solitaire, que tu es un éminent représentant de la littérature française. On a entendu dire que tu étais très «copain» avec Verlaine, mais on se demande à quel point tu étais «copain» avec lui car il y a des «on-dit» à ce sujet... Tu n'es pas obligé de répondre, c'est juste qu'on est curieux.

Bon, bah, nous n'avons plus rien à te dire pour l'instant... Nous attendons ta réponse avec impatience.

Ayoub et Arthur


Chers messieurs,


Je ne suis pas actuellement du côté de Charleville, je préfère les latitudes plus exotiques et les climats plus secs. Je suis ému de voir que l'un d'entre vous porte le même prénom que moi, à plus d'un siècle de distance... C'est puéril, mais néanmoins émouvant. À votre âge, j'étais effectivement un bon élève mais ma solitude ne m'a jamais gêné, au contraire.

Quant à mon amitié avec Verlaine, je dois bien avouer que je suis un peu fatigué de répéter sans cesse la même chose. Puis-je humblement vous suggérer d'aller jeter un œil sur le reste de ma correspondance pour avoir une réponse en détail? Je comprends votre curiosité, mais comprenez aussi ma lassitude d'être interrogé quasiment toujours sur ce sujet.


Bien à vous,

Rimbaud

************************Fin de page************************