Retour en page d'accueil de Dialogus

Thomas
écrit à

Arthur Rimbaud


Sensationnelle «Sensation»


   

À Nailloux, le 13 juin 2012


Cher monsieur Rimbaud,


Votre poème «Sensation» a traversé les siècles et est interprété aujourd'hui par des chanteurs populaires, comme Jean-Louis Aubert. Ce texte en alexandrins, répartis sur deux quatrains, a été repris en hexasyllabes, déclinés en trois quatrains et un tercet, ces strophes étant répétées. Le poème, auquel vous avez donné un rythme lent et apaisé, est devenu une chanson rythmée, lente au début et plus rapide vers la fin. Au dernier tercet, Jean-Louis Aubert a apporté des transformations qui ne sont pas sans rappeler les origines musicales de la poésie:

«Et j'irai loin bien loin
Comme un musicien
Par la nature, heureux
Comme avec une femme»

Curieusement, le dernier vers, «Comme avec une femme», sont chantés trois fois par l'artiste!

Personnellement, je trouve que c'est une excellente idée de reprendre vos poèmes en chansons, car cela permet de les faire connaître et apprécier du grand public.


Veuillez recevoir mes respectueuses salutations,

Thomas


Cher monsieur,

Je vous remercie pour cette explication précise de la chanson de monsieur Aubert, qui est effectivement une interprétation intéressante de ce petit poème sans prétention de ma jeunesse. La modification finale s'explique parfaitement par le métier de ce chanteur: il est naturel qu'un homme de musique mette la musique avant toute chose. Personnellement, et surtout à cette époque, c'était la liberté et la «vie de bohême» qui comptaient le plus pour moi. Quant à l'amour... Comme je l'ai dit à une de vos camarades dans un échange précédent, l'amour était pour moi secondaire.


Bien à vous,

Rimbaud

************************Fin de page************************