Retour en page d'accueil de Dialogus

Un(e) anonyme 
écrit à

Arthur Rimbaud


Question anglophone


   

Dearest Arthur,

Comment se peut-il que votre bien-aimé vous ait tiré dessus avec l'intention de vous tuer? Maintenant je me demande seulement... votre cancer n'a-t-il pas été causé par la balle même que vous avez reçue?


Chère mademoiselle,

Je ne suis pas très au fait des découvertes biologiques. Ainsi donc, votre théorie est intéressante, mais je ne suis pas qualifié pour la valider. Ce serait plein d'ironie, il est vrai, que ce soit Verlaine qui me rende malade.

Je vous serais obligé cependant de cesser de parler de cancer: la douleur est bien assez pénible sans y ajouter la peur de mourir bientôt.

Bien à vous,

Rimbaud


Dearest Arthur,

S'il vous plaît pardonnez-moi, je n'ai pas voulu vous causer de douleur. Je vous demande. C'est juste ironique... Mais je suis curieuse, «Hamlet» fait-elle partie de vos pièces préférées?


Chère mademoiselle,

Je vous pardonne, bien entendu.

Pour ce qui est de Hamlet, je l’ai parcouru, mais je préfère les poètes français.

Bien à vous,

Rimbaud


Très cher Arthur, merci de votre réponse. De quels poètes français parlez-vous?


Chère mademoiselle,

Je parle de Victor Hugo, de Théophile Gautier... Les connaissez-vous?

Bien à vous,

Rimbaud


Dearest Arthur,

Honnêtement, je n'ai jamais entendu parler de lui. En supposant qu'il est un poète cependant, ou un artiste. Vous me parlerez de lui s'il vous plaît? (de toute façon, je préfère votre poésie par-dessus tout).


Chère mademoiselle,

Je ne conçois pas que Victor Hugo ou Théophile Gautier n’aient pas survécu au XIXe siècle… Lisez Les Contemplations, lisez Émaux et Camées, lisez leurs romans également. Je n'aurais pu être poète si je ne les avais pas lus.

Bien à vous,

Rimbaud


Aussi, cher Arthur, je me demandais... J'espère que vous ne voyez pas d'objection à ce que je vous écrive, je me demandais seulement si vous souhaitiez que j'interrompe ma correspondance, s'il vous plaît dites-le si tel est le cas. Je pense qu'un poète stupéfiant tel que vous est probablement occupé.


Chère mademoiselle,

Non, bien sûr, il est toujours agréable de recevoir des lettres. Et je ne suis plus poète, aujourd’hui.

Bien à vous,

Rimbaud


Dearest Arthur,

Vous n’imaginez pas à quel point il est possible de causer des douleurs au genou par un coup sur le poignet. Le poignet contient une artère importante, n’est-ce pas? Ne se peut-il pas qu’une balle chimique soit entrée dans votre sang, causant ainsi un cancer? Une personne atteinte d’un cancer chimique met des années à prendre conscience de son état, mais ne serait-ce pas une théorie possible?
************************Fin de page************************