Retour en page d'accueil de Dialogus

Élodie Marcelli
écrit à

Arthur Rimbaud


Quelques précisions


   

Bonjour monsieur Rimbaud,

Quelques questions me taraudent à propos de votre vie…
Tout d'abord, j’aimerais savoir si vous étiez un enfant unique ou si vous aviez des frères et sœurs.
Après cela, j’aimerais aussi bien savoir quel fut votre tout premier poème et à quel âge vous l’avez écrit, ainsi que votre dernier poème et votre âge à cette époque.

Souvent, dans vos poèmes, vous parlez de la nature, de l’adolescence, de la mélancolie, etc.
Vouliez-vous y faire passer un message où était-ce juste dans le but de vous «soulager» en écrivant?
Étiez-vous aussi écorché que vous en aviez l’air dans vos poèmes? Et si oui, d’où venait ce mal-être?

Je pense avoir fait le tour, alors je vous souhaite un bon retour parmi les morts et merci d’avance de votre réponse.


                                               Élodie Marcelli


Chère Mademoiselle,

Je crois savoir que ma vie fait à votre époque l’objet de biographies assez précises pour savoir si j’ai des frères et sœurs! Non, je n’étais pas enfant unique, j’ai un frère et j’avais deux sœurs. Je ne peux me rappeler mon «tout premier poème», car à cette époque j’écrivais beaucoup. Ce doit être le compliment fait en latin au petit prince impérial, mais je n’ai pas la date en tête, c’est si loin… Quant au dernier… Qui dit que je n’écrirai plus jamais? J’ai cependant mis la dernière main à mes Illuminations vers 1875.

Je ne sais si j’étais écorché, comme vous dites, mais j’avais certainement des émotions à exprimer, que ma ville et ma famille me forçaient à étouffer, et l’écriture m’a alors été d’un grand secours. Je ne suis pas un idéologue, et je ne crois pas qu’on puisse parler de message, même si certains poèmes sont, si ma mémoire est bonne, suffisamment critiques et satiriques pour en tenir lieu.

Bien à vous,

Rimbaud

************************Fin de page************************