Retour en page d'accueil de Dialogus

Vladie
écrit à

Arthur Rimbaud


L'affaire Rimbaud


   

Bonjour monsieur Rimbaud,


Un auteur et chanteur contemporain, Hubert-Félix Thiéfaine, a écrit ceci:

«La jambe de Rimbaud de retour à Marseille
Comme un affreux cargo chargé d'étrons vermeils
Dérive en immondices à travers les égouts
La beauté fut assise un soir sur ce genou

Horreur Harar Arthur et tu l'as injuriée
Horreur Harar Arthur tu l'as trouvée amère... la beauté?

Une saison en enfer foudroie l'Abyssinie
Ô sorcière ô misère ô haine ô guerre voici
Le temps des assassins que tu sponsorisas
En livrant tous ces flingues au royaume de Choa

Horreur Harar Arthur ô Bentley ô châteaux
Horreur Harar Arthur quelle âme, Arthur est...sans défaut?

Les poètes aujourd'hui ont la farce plus tranquille
Quand ils chantent au profit des derniers Danâkil
Juste une affaire d'honneur mouillée de quelques larmes
C'est quand même un des leurs qui fournissait les armes

Horreur Harar Arthur t'es vraiment d'outre-tombe
Horreur Harar Arthur et pas de commission
Horreur Harar Arthur et pas de cresson bleu
Horreur Harar Arthur où la lumière pleut»

Qu'en pensez-vous? Êtes-vous encore un poète en Afrique, même si vous n'écrivez plus?


Cher(e?) Vladie,


Je vous remercie de m'avoir communiqué ce très beau texte. Je comprends bien les reproches que m'adresse ce monsieur, même si je pense avoir été moins hypocrite que les poètes de son temps qui, si j'en crois ce qu'il écrit, se payent de mots devant la misère du monde sans rien faire de concret.

Personnellement, depuis mon arrivée ici, je ne me considère plus du tout comme un poète. Ces temps-là sont derrière moi et je n'ai plus le loisir de me livrer tout entier à la poésie du fait de mes activités qui, pour n'être pas très passionnantes ni très morales aux yeux de certains, me font vivre.


Bien à vous,

Rimbaud

************************Fin de page************************