Retour en page d'accueil de
          Dialogus

Doryan, Pierre, Samuel, Benjamin
écrivent à

Arthur Rimbaud


Izambard


   

À Arthur Rimbaud, un jeune poète courageux

Cher Arthur,

Vos lettres et vos poèmes nous ont touchés et plus particulièrement vos lettres envoyées à Georges Izambard. Vous avez eu le courage de partir pour Paris tout seul et sans argent. À votre place, nous n'aurions pas eu le courage de le faire. Pourquoi êtes vous autant attaché à votre professeur de français Georges Izambard? Est-ce lui qui vous a donné l'envie d'écrire? Pourquoi votre mère n'aimait-elle pas votre professeur ?

Nous attendons votre réponse avec impatience et nous vous prions de croire à notre estime et à notre sympathie,

Doryan, Pierre, Samuel, Benjamin


Messieurs,

Je vous souhaite d'avoir un jour un professeur aussi passionnant que l'était Georges Izambard, aussi impliqué et investi dans son travail avec les élèves. Il était, davantage qu'un maître, un compagnon et un guide, qui m'a initié à la poésie et à la littérature. Il m'avait notamment prêté «Les Misérables» de Victor Hugo, ce chef-d'œuvre! Mais ma mère a trouvé qu'il était dangereux de mettre ce livre sous les yeux d'un enfant, et c'est entre autres pour cela qu'elle n'aimait pas ce professeur avant-gardiste et poète. J'avais déjà envie d'écrire avant de bénéficier des cours d'Izambard, mais ses conseils et les livres qu'il m'a prêtés m'ont conforté dans cette idée et montré la voie dans laquelle j'allais m'engager.

J'espère avoir répondu à vos questions.


Bien à vous,

Rimbaud

************************Fin de
        page************************