Retour en page d'accueil de Dialogus

Émilie 
écrit à

Arthur Rimbaud


Inspiration


   

Sérieusement... Est-ce que, quand tu écrivais tes poèmes, chaque élément de ponctuation, chaque écart de langue, chaque mot... Étaient précisément réfléchis? Car je reste persuadée que tu as écrit au fil de tes pensées, sans calcul aucun, contrairement à ce qu’on nous rabâche incessamment.

Bye


Chère mademoiselle,

Certains éléments me sont venus bien sûr spontanément, mais à partir du moment où l’on utilise un mètre particulier, comme l’alexandrin par exemple, il y a forcément une part de travail et de réflexion. Les derniers textes que j’ai écrits, en prose comme vous devez le savoir, s’ils semblent plus spontanés, sont également travaillés car je n’aime pas utiliser les mots à la légère.

Je vous remercie de votre appréciation, qui me montre que mes textes ne se ressentent pas de ce travail et semblent naturels.

Bien à vous,

Rimbaud

************************Fin de page************************