Hommage
       

       
         
         

Sébastien

      Cher monsieur Rimbaud,

J'aimerais, par cette missive, rendre hommage à l'homme que vous êtes et à ce qui fait de vous ce que vous êtes à mes yeux, c'est à dire l'ensemble de votre oeuvre. Je m'incline devant la profondeur de celle-ci. Loin de moi l'idée de vous dire que vous êtes le plus grand de tous et que je vénère votre poésie, mais il reste que le petit adolescent que je suis vous porte une certaine admiration. Je trouve que la sonorité de vos vers est absolument musicale et, étant moi-même un peu musicien, j'ai idée de peut-être tenter de mettre en chanson un de vos poèmes. Qu'en pensez-vous?

Ensuite, j'aimerais que vous me parliez de votre vie après la poésie. Quelles étaient vos occupations? Avez-vous eu une femme? Des enfants?

Un dernier détail: dans votre poème Le dormeur du Val, dans le dernier vers, lorsque que vous dites: «il a deux trous au côté droit», faites-vous référence à une quelconque idéologie politique ou cette idée d'aile droite et d'aile gauche est-elle apparue seulement plus tard dans l'histoire?

Merci d'avance pour la réponse.

Sincèrement,
Sébastien

 

       
         

Arthur Rimbaud

      Cher Sébastien,

La profondeur de mon oeuvre dites-vous. Ce ne sont que les poèmes d'un adolescent enragé. Profonde, parce qu'obscure? Elle éveille des choses en vous que vous n'arrivez pas à qualifier? J'avais dit que ce serait un langage de l'âme pour l'âme. Des sensations, des illuminations, de la musique... Alors voilà pourquoi votre idéologie politique «à deux balles» me fait bien rire! Un délire de plus. N'est profonde que la profondeur.

Quant à ma vie et mes occupations, vous devez sûrement savoir que j'ai été marchand, marchant et cavalant et qu'il a été écrit et dit suffisament de choses à ce sujet.

Bien à vous,

Rimbaud