Retour en page d'accueil de Dialogus

Aurélia
écrit à

Arthur Rimbaud


Curiosité


   

Monsieur Rimbaud,

Votre vie m’est plutôt bien connue puisque le cours de français m’a amenée à parler de vous mais il n’y a pas d’énormes détails dans la biographie.
Pourquoi parlez-vous tout le temps de votre enfance, de la mort, de la nature? Ce sont des sujets tellement différents et pourtant ils sont tous associés dans vos poèmes.
Vous parlez des choses qui vous entourent sans parler de vos amis, de votre famille. Pourquoi n’aviez-vous aucune relation avec votre famille? Si oui, lesquelles? Et pourquoi tant de fugues?

Pourquoi avoir commencé à écrire des poèmes? Et, puisque vous aviez commencé, pourquoi avoir arrêté?
J’attends votre réponse avec impatience!

Cordialement,

Aurélia


Chère mademoiselle,

Les thèmes de mes poèmes sont le reflet de ce que je côtoyais lorsque je les ai écrits. J’ai parlé, je crois, de ma famille, de ma mère notamment, mais on ne s’étend pas sur ce que l’on n’apprécie guère. Vous savez comme moi que l’adolescence est une période de remise en question qui aime à s’évader, ce qui explique mes échappées et mon manque d’aménité pour une mère dont les critères d'éducation doivent vous paraître bien étrangers à votre époque. L’écriture me donnait un moyen de fuir mon quotidien, au figuré comme au propre, puisque ce sont mes poèmes qui m’ont permis de partir pour Paris.

J’ai cessé d’écrire quand cela m’a semblé être devenu un passe-temps plus qu’une raison d’être.

Bien à vous,

Rimbaud

************************Fin de page************************