Retour en page d'accueil de Dialogus

Lina
écrit à

Arthur Rimbaud


Courants littéraires


   

Cher Rimbaud,

J'ai lu certaines des réponses que vous avez faites à des correspondants et je suis toujours perplexe en ce qui concerne les courants littéraires auxquels vous avez appartenu. Vous avez appartenu au courant parnassien et aussi à la poésie «voyante» mais est ce vrai également que vous avez appartenu aux courants symboliste, réaliste et décadent? Si la réponse est négative, en quoi ces trois derniers courants littéraires vous concernent-ils?

En espérant une réponse de votre part.

Amicalement,

Lina



Chère mademoiselle,

Je n'ai jamais aimé appartenir à des courants: cela vous fige et vous force à respecter certaines règles d'écriture, or je pense que les règles sont justement faites pour être transgressées. Le courant parnassien est celui de mes jeunes années: quand on commence à écrire, il faut bien trouver son inspiration quelque part, et les poèmes de ce courant étaient attirants pour un jeune homme de par leurs thèmes et leur codification qui fournissaient un cadre commode pour débuter.

La poésie voyante est de mon fait: je crois que tout grand poète est voyant, voit dans la réalité des choses que le commun des mortels ne peut apercevoir, et j'ai tenté, notamment dans les «Illuminations» d'en rendre compte.

Les autres courants dont vous parlez se sont développés après que j'ai cessé d'écrire, mais je suppose que certains de mes textes peuvent être considérés comme «précurseurs» («Voyelles» pour le symbolisme, par exemple, ou certains d'«Une Saison» pour le décadent).

Bien à vous,

Rimbaud

************************Fin de page************************