À l'unique Amour de ma vie
       

       
         
         

P'tit Eros

      Je sais bien que je ne suis pas le seul et que je dois te partager. Tu es le seul être que j'aime et que je porte dans mon coeur. La même vie, les mêmes amours, mais pas le même art. Je suis musicien, et plus encore, créateur puisque compositeur. Mais ce sont les mêmes muses qui ont dû nous inspirer. Puisque apparement tu es vivant (et que par conséquent je ne suis pas ta réincarnation, j'en suis bien attristé), il me faut ton accord pour créer un ballet en ton hommage retraçant ta vie, ton oeuvre. Je voulais savoir encore une autre chose (ah, savoir, savoir, tout un parcours initiatique qui ne nous apprends qu'une chose, que nous ne savons rien, mais que nous créons le savoir): où pourrais-je trouver les originaux des dessins que Verlaine a fait de toi, en particulier celui où tu es nu avec un fume-cigarette, et s'il était possible de l'acquérir?

Je t'embrasse avec ces mêmes passions et tendresses que tes poèmes et tes lettres m'ont embrassés.

 

       
         

Arthur Rimbaud

      Cher Monsieur,

J'avoue que j'ai peine à comprendre la fascination quasi-morbide que ma vie peut inspirer chez certains, au point de vouloir mettre leurs pas dans les miens. Faut-il avoir peu dans sa propre vie pour rêver de celle d'un autre, et surtout de la mienne, qui est un bel exemple de gâchis. Je pense qu'il y a mieux à faire que de recycler les vieilleries. Suivez donc votre propre chemin, vous avez tout à y gagner.

Pour en revenir à ce dessin de Verlaine, je pense que vous faites allusion à celui qui illustre mes mésaventures à Vienne où j'avais été dévalisé par un cocher. Je ne tiens pas un porte-cigarette, mais ma pipe. Ce dessin, illustrant une lettre, doit maintenant appartenir au Musée-bibliothèque de Charleville-Mézières.

Bien à vous

Rimbaud.