Koxx Sound
écrit à

   


Arthur Rimbaud

     
   

Ah! Rimbaud

    Ah!
...
Rimbaud, Arthur Rimbaud.
Quelle joie!
Mon fantasme absolu à l'autre bout de mon e-mail.
Je vous considère comme un écrivain sexy; je m'explique afin de ne pas vous offusquer.
Ainsi sur la tranche de vos recueils, ce visage, mi-enfant, mi-adulte.
Quelle gravité de l'expression mon cher!
Vous êtes un paradoxe sensuel.
Aussi jeune et aussi poète.
Aussi homme et aussi femme.
Aussi passé, aussi moderne, aussi présent.
Votre oeuvre m'égare.
Mon Arthur, sais-tu les pages usées de ma bibliothèque?
Sais-tu que mon jeune âge ne représente rien à l'amour que je te porte?
Tu as des siècles à présent.
Alors d'après toi mon ami de chevet, suis-je originale?
Oh! je n'ai ni la syntaxe éclairée, ni l'enthousiasme de la métaphore.
Mais moi, au moins je le sais.
À bientôt mon tendre Arthur, ma vaillante plume.

Solenne,
qui attends votre réponse pour sortir ses vieux essais du fond du grenier chaotique.

NB: ceci est un premier jet.
Je fonctionne à l'intuitif.