Jean Guy
écrit à

   


Maurice «Rocket» Richard

   


La fierté d'un peuple

    Bonjour monsieur Richard,

Je tiens à vous dire premièrement que je suis Québécois, mais que je ne suis pas un adepte du hockey. Mon père par contre était un partisan et vous étiez son idole. C'est justement ce à quoi je veux en venir: étiez-vous conscient d'être la fierté d'un peuple, de représenter enfin la réussite d'un peuple qui avait toujours perdu durant toute son histoire et comment gériez-vous cela?

Merci,

Jean-Guy


Monsieur,

Si votre père faisait partie de mes amateurs, alors O.K. Quant à être la fierté d'un peuple, je dois cela à mon rendement sportif. Si je n'avais pas eu cette «avalanche» de buts, probablement que je ne serais pas aussi populaire.

Maurice