Retour en page d'accueil de
          Dialogus

Maelys
écrit à
Porthos
Porthos


Votre quotidien


   

Cher Porthos,

Je suis une élève de 4ième au collège et je vous écris cette lettre car j'ai quelques questions à vous poser. Comment se déroulait une journée de votre quotidien? Avez-vous une famille? Étiez-vous toujours en train de vous battre pour votre roi ou aviez-vous des moments de répit? Où habitiez-vous?

En attendant votre réponse, je vous salue, messire!


Demoiselle,

Le matin, je me lève avec le chant du coq. Je me vêts, je ceins mon baudrier, mon épée dans son fourreau, un poignard, mes pistolets, ma soubreveste, bien sûr, et je cours au Vieux Colombier, à l'hôtel de Monsieur de Tréville. Là, je me rends compte qu'Athos nous a devancés! Il est toujours le premier arrivé. Ah! je m'en rappelle comme si c'était hier.

Nos familles? Elles étaient restées en Béarn, notre terre natale, mais nous, les cadets, étions montés à Paris pour y être soldats du Roy.

Il est vrai que nous nous battions souvent, mais pas toujours pour notre roi. Nous le faisions aussi pour notre honneur, pour nous divertir, pour être les meilleurs...

Lorsque nous étions mousquetaires du roi Louis XIII, nos quartiers d'hiver étaient à Paris, le moins loin possible du Vieux Colombier, quartier général des mousquetaires sur la rive gauche, ou du Louvre, résidence royale sur la rive droite. Entre la rue du Bac et la rue du Renard. L'été nous étions partout en France ou aux marches du Royaume, guerroyant contre les nombreux ennemis du pays...

Aujourd'hui, je vis retiré à Lanne, en Baretous. N'hésitez pas à me rendre visite si votre chemin vous mène près de nos montagnes.

Serviteur,

Porthos

************************Fin de
        page************************