Retour en page d'accueil de Dialogus

Sarah
écrit à

Pocahontas


L'air du vent


   

Bien le bonjour,

Ayant la chance de communiquer avec vous à travers cette merveilleuse fenêtre spatio-temporelle qu'est l'Internet (même si cette magie vous est encore totalement inconnue), j'en profite pour vous poser quelques questions qui m'ont toujours taraudée, et que vous ne trouverez pas, j'espère, trop cavalières. Toutefois, je suis sûre que je ne suis pas la seule à m'interroger.

Tout d'abord: comprenez-vous le chant d'espoir du loup qui meurt d'amour? Ainsi que les pleurs des chats sauvages au petit jour? J'aurais aussi voulu savoir si vous entendez chanter les esprits de la montagne. Enfin, pouvez-vous peindre en mille couleurs l'air du vent?

Ce sera tout. J'espère que cet assaut interrogatif ne vous ennuiera pas trop et que j'aurai la chance de recevoir une réponse emplumée.

Bien à vous.


Wingapô Sarah,

Quel joli prénom vous avez. Je vous remercie de votre patience, j'ai mis beaucoup de temps à vous répondre et j'en suis désolée.

J'ai lu attentivement votre lettre, et j'aime beaucoup les idées qu'elle laisse transparaître, des idées pleines de profondeur et de sagesse.

Le chant d'espoir du loup qui meurt d'amour, je n'ai pas la prétention de dire que je le comprends, néanmoins j'en devine l'idée. L'amour et l'espoir sont pour moi intimement liés, mais à chacun sa perception de ces choses bien trop complexes pour nous les hommes. J'aime mon peuple, j'aime mes terres de Virginie et j'ai l'espoir qu'un jour la paix règnera sur tous les peuples afin que le loup qui est en chacun de nous puisse taire son chant d'agonie.

Les esprits de la montagne, je les entends, ils sont dans mon cœur, ce sont eux qui me guident, qui me montrent le chemin vers lequel je dois aller. Et si vous écoutez à l'intérieur de votre cœur vous les entendrez aussi.

Le vent ne se peint pas, il ne s'attrape pas, il est libre... et fou. Mais je le ressens sur mon âme parfois. Il apaise le feu de ma colère ou l'attise.

J'espère que ma réponse vous semblera claire.


Cheskchamy,

Rebecca Rolfe, alias Pocahontas

************************Fin de page************************