Marine
écrit à

   


Philippe d'Orléans

     
   

Vos surnoms

   

Cher Duc,

Je vous fais parvenir avec grand plaisir ce pli.

Avec mes nombreuses lectures je connais bien votre époque et votre vie en général. Les surnoms donnés à votre égard ne sont pas toujours flatteurs. Vous décrivent-ils vraiment?

Mes baisers les plus sincères,

Demoiselle Marine


Chère Demoiselle,

Recevoir des missives de vos contemporains est un réel plaisir pour moi.

Il est vrai que je suis affublé de quelques surnoms et moqueries... comme beaucoup de monde à la Cour. Cependant, je ne puis le vérifier précisément. Peut-être est-ce le cas, mais qu'on exagère leur nombre. Si vous me citiez ce que vous avez entendu ou lu à mon propos, je pourrais sans doute vous éclairer davantage.

Je vous salue,

Monsieur, Philippe d'Orléans


Je vous remercie déjà pour votre réponse, très cher Monsieur, c'est très aimable à vous!

J'ai eu vent de certains surnoms vous concernant, comme «le prince de Sodome» et autres...

Damoiselle Marine


Très chère damoiselle,

Il est vrai que je suis affublé de surnoms, comme beaucoup de monde ici bas. Les langues vont bon train... C'est un des plus grands divertissements des courtisans, croyez-moi. Aussi ne suis-je point étonné. Je suis d'avis que certains reflètent des traits véridiques, certes exagérés pour amuser le monde. D'autres sont manifestement, vous en conviendrez, bien blessants.

Monsieur, Philippe, Duc d'Orléans